La propagation de la mérule pleureuse

Elle est de plus en plus répandue au Québec et fait des dommages importants. Surnommée le ‘cancer du bâtiment’, la mérule pleureuse est un champignon, reconnaissable par ses filaments blancs avec ses ‘larmes’ rousses aux extrémités, qui s’attaque aux structures de bois d’une maison. La mérule se cache principalement dans les vides sanitaires, qui sont des endroits obscurs, humides et généralement mal ventilés. Préférant le bois déjà pourri, elle peut s’attaquer aux structures saines s’il y a infiltration d’eau dans les murs de briques ou de béton. Les experts n’ont pas encore établi de liens entre la mérule pleureuse et la santé des occupants des maisons infestées. Cependant, si celles-ci sont propices à la prolifération des spores de moisissure, lesquels engendrent des problèmes respiratoires, il est évident que tout type de champignon s’y retrouvant sera néfaste pour ses habitants.

La mérule pleureuse au Québec

Des cas de mérule pleureuse en milieu résidentiel ont initialement été recensés en France il y a bon nombre d’années. Malheureusement, de plus en plus de cas sont recensés au Québec par les biochimistes, les experts en qualité de l’air et les inspecteurs en bâtiment. Avant 2016, on en notait quelques-uns par année, et depuis il y a eu explosions des cas recensés et ce, partout à travers le Québec. La plupart sont découverts lors des inspections préachats, étant donné que les vides sanitaires sont rarement visités par les habitants d’une maison. Récemment, plusieurs propagations graves ont été recensées dans le Plateau Mont-Royal ainsi que dans plusieurs quartiers situés au centre de Montréal.

Extermination difficile

Des traitements chimiques ont été mis en place en Europe, mais très peu de firmes au Québec sont capables d’assurer une extermination adéquate à coût raisonnable pour le problème de la mérule pleureuse. Son extermination, le remplacement des matériaux et la résolution de la situation à risque (exemple: le colmatage des fissures dans le béton) peuvent faire grimper la facture à plus de 80 000$, ou bien, dans certains cas graves, engendrer la démolition complète de la maison. Comble de la situation, ni l’assureur ni le Gouvernement ne se portent garants de la situation, et pour l’instant aucun programme de dédommagement a été mis en place.

Pour prévenir ce ‘cancer du bâtiment’, il importe de vérifier l’état de votre vide sanitaire, en y incluant au besoin une ventilation adéquate et en résolvant rapidement les problèmes d’infiltration d’eau pour garder le taux d’humidité aux minimum. Les terrains mal drainés peuvent aussi favoriser de nouvelles fissures: Demandez l’aide d’un expert pour faire vérifier votre drain français et votre système de pompe à eau d’urgence. Pour les futurs propriétaires, assurez-vous de faire inspecter correctement la maison et n’hésitez-pas de demander l’avis d’un deuxième inspecteur.

Contactez-nous

RE/MAX Immo-Contact Inc.
Équipe Denis Pelletier

Tél. : 1 855 782-0873
Téléc. : 450 661-9087

info@equipedenispelletier.com